Fandom français de Kingdom Hearts


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [os] Réflexion [défi Néo-Riku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [os] Réflexion [défi Néo-Riku]   Mar 17 Juil - 0:42

Titre : Réfexion
Monde : Canon
Genre : Angst, je crois... ou drama?
Personnages : Néo-Riku et Riku
Statut : Complet
Disclaimer : Je le sais, vous le savez, mais bon, je vous le déclare, rien n'est à moi...
Rating : K+
Résumé : Les pensées de Néo-Riku après Kh CoM
Remarque : Je remarque que ça fait longtemps que j'ai pas posté de fic >< Et je m'excuse pour les fautes T-T j'ai beau me relire, j'arrive jamais à toutes les voir... J'espère que ça sera pas trop mal, en plus ça faisait longtemps que j,avais pas écris un truc aussi long sur Kh ^^"
EDIT: Merci à Lunastrelle qui a eut la gentillesse de m'indiquer les fautes, que j'ai corrigé pour une meilleure lecture, je l'espère.


Réflexion


Il me regarde, encore. À croire qu’il ne sait faire que ça.
Il me fixe de son regard d’azur, comme s’il essayait de lire en moi, mais il n’y trouvera rien de nouveau, il sait déjà tout ce qu’il y a à savoir.
Pourtant, chaque jour il recommence son manège. Tout en se préparant avant d’aller en cours, il ne pouvait détacher son regard de moi. Cette situation était plus qu’agaçante, mais il ne semblait pas s’en lasser, contrairement à moi… Est-ce qu’il avait conscience à quel point il était long de devoir le regarder se peigner, puis se brosser les dents… ainsi de suite… à chaque matin c’était la même chose! Une routine à laquelle il ne dérogeait pas… sauf les jours de vacances.

Mais bon, la routine n’est pas le pire… non, ce que je crois détester le plus, c’est lorsqu’il bouge tout en me fixant intensément, attendant que je fasse les mêmes mouvements que lui… C’est d’un ridicule! Je suis quoi pour lui? Une marionnette? Un pantin qui reproduit chaque geste dans une réplique parfaite? En fait, je crois qu’il voit comme un défi de me faire échouer. Oui, il espère sans doute qu’un jour je me tromperai, qu’il me vaincra suite à une erreur minime… Ce qu’il semble oublier c’est que je ne me laisse pas avoir aussi facilement…

Je le suis partout… Je n’ai que cela à faire... et c’est ce que je dois faire, que je le veuille ou non. Je suis à ses côtés… Qui c’est ce fameux lui dont je parle encore et toujours? C’est Riku, un adolescent aux cheveux argentés… Une couleur peu commune à cet âge… mais qui suis-je pour critiquer?
Je ne suis personne. Du moins, pour la plupart des gens. Mais pas pour Riku. J’ai de l’importance pour lui, enfin je crois… Sinon, pourquoi lui arriverait-il de me chercher? Je crois que parfois, il cherche à savoir si je l’approuve, mais jamais je ne démontre la moindre émotion par moi-même, non, je me contente de reproduire les siennes. Tout comme ses mouvements, jamais je n’ai d’initiative, je me contente d’imiter.

Aujourd’hui j’ai voulu m’en aller, mais je n’ai pas eu un instant à moi. Alors qu’il déjeunait, il me fixait. Puis tout en se rendant à l’école, il n’arrêtait pas de regarder du côté de l’eau, afin d’être certain encore une fois que je marchais bien à côté de lui, le suivant au pas… Un peu comme la dame promenant son chien devant nous. Me voilà réduit à me comparer à un vulgaire clébard… je tombe décidément de plus en plus bas! Ce n’est évidement qu’une façon de parler de mon moral, puisque de façon littérale, je ne pourrai jamais vraiment tomber plus bas que lui… Quoique, probablement que si, mais j’ose espérer que cela est impossible, ou n’arrivera pas…

Nous croisons ses amis, ce qui le distrait un peu de moi. Il m’oublie enfin un peu… J’ai envie de m’en aller. Ce serait le bon moment, il est en pleine discussion! Et comme ça semble passionnant! Il ne me regarde même plus, il ne pense plus à moi… Je pourrais en être jaloux, mais à quoi bon? Non, en fait c’est un soulagement, j’ai enfin du temps pour moi…. Mais qu’est-ce que je pourrais en faire de ce temps? Disparaitre à jamais de sa vie? Je souris intérieurement… c’est que cette idée est plus qu’intéressante…

Trop tard, il me regarde. Je dois recommencer à le suivre sur le chemin des cours. Je me surprends encore à imaginer sa réaction si un jour il se tournait et constatait mon absence… Même si ça arriverait, je ne serais même pas là pour le voir. Je ne pourrais pas savourer la détresse, l’incompréhension, ni aucune expression qui viendrait à passer sur son visage… Je me demande s’il serait en colère si je n’étais plus là?

Nous voilà à l’école, encore, comme hier et comme demain… c’est ce qui est tragique dans les milieux de semaine… c’est que chaque jour ressemble au dernier et au suivant… Riku regarde si je suis toujours là, à chaque fois qu’il ouvre une porte, il regarde si mon reflet est sur la vitre ou la poignée… Mais bien sur que je suis là! Toujours à ses côtés, même dans un moment aussi banal…

Il s’assoit et le cours commence quelques instants plus tard… Pour une fois, il est attentif à ce qui se passe, je ne sais pas trop pourquoi, il faut dire que c’est de la physique, et qu’il est question de la réfraction de la lumière et des ombres qu’elle crée… ce genre de trucs qui ne m’intéresse pas… En fait, j’ai l’impression que peu de chose réussissent à me captiver… Le seul truc serait les interactions entre les gens, ce qu’évidement il n’est jamais question pendant les classes… non c’est entre celles-ci que je peux vraiment voir ce qui m’intéresse.
Je regarde les autres sociabiliser, les alliances qui se forment, puis qui se brisent… alors que moi je ne peux en rien participer à tout cela… Ce n’est pas injuste, c’est juste comme ça, c’est tout…. Et puis c’est amusant de les regarder. Ils sont tellement occupés avec tout ça qu’ils ne s’aperçoivent même pas que je les observe.

Les cours se poursuivent, de plus en plus inintéressants… autant pour moi que pour lui. L’adolescent a commencé à griffonner dans son cahier plutôt que de prendre des notes… mais bon, ce n’est pas moi qui vais lui faire la morale, car lorsqu’il me jette un coup d’œil, je suis moi aussi en train de dessiner. J’ai l’impression que ça le rassure et il continue tranquillement ses gribouillages.

La fin des cours sonne enfin, cette journée a été aussi longue et morne que les précédentes… et est surement moins mauvaise que les prochaines… Je ne crois pas être pessimiste… non, juste réaliste, mais bon, je suppose que c’est une question de point de vue… Alors je précise que pour moi les jours se suivent et se ressemblent tout en étant de plus en plus longs et sans intérêt…. Mais c’est comme ça et je n’y peux pas grand-chose… M’en aller? Bien que ce soit mon rêve et que j’aime penser que je peux le faire, il n’en est rien, je suis là et il ne peut en être autrement.

Ils retournent chacun chez eux, ses amis font un bout de chemin avec nous et nous quittent au point de rencontre de ce matin, nous laissant, l’argenté et moi, finir notre route seuls. Une fois juste entre nous, il porte alors de nouveau toute son attention sur moi, regardant comme ce matin du côté de l’eau afin de s’assurer que je suis toujours là… Oui, je marche encore sur le bord de la mer, c’est là que j’aime être et j’ai l’impression que ma place est là… Alors bien sur, je suis là, je ne me suis pas enfui, bien que j’y ai pensé toute la journée…. Comme à chaque jour... Il faut dire que mes sujets de réflexions sont limités.

Mais où irais-je si je m’en allais? En imaginant que je pourrais… Prendre le radeau pour explorer les mondes? Je ne crois pas que ça soit réellement possible pour moi… Peut-être à une époque… Quoique non, j’ai toujours été prisonnier… Et je le serai pour le reste de ma vie, si on peut appeler ça une vie.

Une fois à la « maison » c’est la routine du soir qui s’installe : Devoirs, repas en famille… ensuite, nous allons faire une promenade sur la petite île tout près. Pour s’y rendre, il faut prendre une barque et ramer. Je dois avouer que je fais plus mine de ramer lorsque l’adolescent me regarde… non je ne fais pas un réel effort, puisque je n’ai pas vraiment envie d’y aller.

Oh surprise… Sora et Kairi sont là… comme s’ils ne s’étaient pas assez vus dans la journée… Ils n’en ont jamais marre eux? Moi si, mais moi, je n’ai pas le choix. Ils parlent encore et encore… comme c’est emmerdant.
Le soleil commence à descendre, ce qui est le signe pour nous tous qu’il est temps de rentrer. Nous faisons donc le chemin inverse, retournant aux embarcations, puis à l’île principale.

C’est ensuite la fin de la routine du soir, soit la douche, le brossage de dents et une dernière conversation avec les parents… Puis enfin il se couche! Bon, moi aussi… mais derrière mes paupières closes, je ne dors pas, je ne dors jamais réellement.
Un peu comme si je n’étais pas un être vivant ayant absolument besoin de repos…

Je ne sais pas si je peux vraiment dire que je suis ou j’ai été vivant, après tout, je suis une marionnette créée par un scientifique. Il m’a utilisé, puis ses collègues en ont fait de même… Ils m’on manipulé, m’ont mentit, m’on attaqué, pour certains… Une gamine a brisé le pseudo cœur que je pouvais avoir, non, je n’ai jamais su si j’avais vraiment un cœur ou non... Tant de choses restent un mystère autour de moi. Comme comment le Savant avait réussi à insuffler un semblant de vie en moi?
Était-ce vraiment de la vie? Car mon créateur n’a jamais semblé avoir beaucoup de considération pour moi… surement parce qu’il n’avait pas de cœur… Donc finalement, je ne devais pas en avoir non plus en y repensant… mais ça me faisait du bien de croire que j’en possédais un.
Peut-être parce que j’avais cette conviction qu’ils avaient si peu de considération pour moi… Non, mes premiers pas dans mon existence n’ont pas été faciles… les suivants non plus d’ailleurs.

Ces gens m’ont embrouillé l’esprit au point que j’ai décidé d’aller affronter celui à qui je ressemblais tant et dont ils me disaient que je n’égalerai jamais … Que toujours je ne serais de lui qu’une pâle copie…
Ils avaient peut-être bien raison, puisqu’il m’a vaincu… Mais quand on y pense, je n’avais que quelques jours d’expérience dans le combat, alors il n’était pas mal que j’aie réussi à lui tenir tête aussi longtemps, non? Bon, plusieurs diront que ça n’a pas d’importance, que seul le résultat final en a… mais cette petite consolation est à peu près tout ce que j’ai. La seule chose à laquelle je me raccroche afin de ne pas avoir l’impression de couler dans la médiocrité.

Il ne passe pas une journée ou une nuit sans que je ne ressasse le passé. C’est peut-être ce qui rend mon existence encore plus pathétique… mais il faut dire que j’ai beaucoup de temps pour penser, puisque je me contente de regarder les autres vivres.

Pourquoi je ne vis pas ma vie? Parce que bien que je ne sache pas si j’ai vraiment été vivant, il est clair que maintenant je suis mort. J’ai été éliminé par Riku, vous vous rappelez? Cependant je ne suis pas vraiment mort… peut-être parce que je n’étais pas vivant? C’est confus, je sais… malgré mes réflexions, je n’arrive pas à avoir des réponses claires…
Alors si je ne suis pas mort ni vivant, que suis-je devenu? Pourquoi je suis l’argenté au pas près? Pourquoi je n’ai aucune initiative? Parce que sans que je sache pourquoi, mon esprit, enfin, si je peux appeler ça ainsi, s’est retrouvé à côtoyer mon original dans la seule chose que je puisse faire : Réfléchir l’image de Riku.

Je suis celui qu’il voit à chaque fois qui regarde un miroir, dans l’eau… ou sur n’importe quel objet réfléchissant… Je suis partout et nulle part à la fois. Je pense, mais n’agis pas par moi-même... Que de contradictions quand on y songe…

La plus grande ironie est surement que j’ai voulu tuer le jeune homme et que maintenant, ma vie est liée à la sienne… peut-être pour toujours. Vaut mieux ne pas y penser, je sais, mais c’est plus facile à dire qu’à faire, surtout que je n’ai pas vraiment d’autres activités que de réfléchir.

J’attends donc, quoi? La fin je suppose. Mais pour l’instant je me contente d’attendre le matin, lorsqu’il se lèvera et contemplera son reflet dans le miroir, puisque désormais, je ne suis qu’une réflexion…

Revenir en haut Aller en bas
 

[os] Réflexion [défi Néo-Riku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Jeux/Réflexion] Psycho-délire
» Retour au jardin radieu pour s'entrainer(Yore,Riku,Aqua)
» [EDH] Riku of two Garruks
» Petite promenade (PV Dark Riku)
» riku obscur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fandom français de Kingdom Hearts :: Fanmade :: Fanfiction :: Les fictions-